Accompagnement social lié à l’habitat

Accompagnement social lié à l’habitat

Les équipes de Logiah prennent en charge un grans nombre de dispositifs d’accompagnement social sur l’ensemble du département des Alpes de Haute Provence.

Sur orientation des travailleurs sociaux partenaires, les conseillères mettrons en place auprès des ménages en difficultés des interventions d’accompagnement pour la recherche, l’accès et le maintien dans un logement (ASLH), nous intervenons dans le cadre de la prévention des expulsions, nous agissons dans le cadre de Mesure d’Accompagnement Social Personnalisé (MASP) et d’Accompagnement en Economie Sociale et Familiale (AESF).

ASLH

Mesure d’accompagnement social budgétaire à destination des ménages rencontrant une problématique liée à l’accès ou au maintien dans le logement.

Critères :
Pour les personnes :
– ayant des ressources inférieures au plafond du FSL ou orientées suite à une enquête expulsion.
– disposant d’un logement.
– rencontrant des difficultés budgétaires.

Mise en œuvre :
La demande est orientée par un travailleur social.
La demande est validée par une commission mensuelle composée de membres du conseil Général, de la CAF et de Logiah.

Objectifs :

L’accompagnement a pour finalité de permettre à un ménage d’accéder ou de se maintenir dans un logement décent, d’être autonome ou d’aller vers une plus grande autonomie. Il se concrétise par une relation d’aide, d’écoute, de soutien et repose sur une acceptation préalable du ménage sur la base d’objectifs identifiés.

MASP

Mesure d’accompagnement social budgétaire à destination de ménages qui du fait d’une mauvaise gestion budgétaire mettent en danger leur santé ou leur sécurité.

Cette mesure est graduée en 3 niveaux :
– MASP1 : le bénéficiaire assure en autonomie la gestion de ses ressources.
– MASP2 : l’association tutélaire perçoit et gère les prestations sociales du bénéficiaire avec son accord.
– MASP3 : si l’engagement contractuel (MASP1 ou 2) passé entre le Département et l’usager n’est pas respecté ou si l’usager refuse de signer le contrat, le Président du Conseil Général peut demander le versement direct du loyer au bailleur.

Critères :
Pour les personnes :
– Majeures
– Bénéficiaires de prestations sociales
– Rencontrant des difficultés budgétaires
– Dont l’état de santé ne justifie pas une mesure de curatelle ou de tutelle

Mise en œuvre :
La demande est orientée par un travailleur social.
La demande est validée par une commission mensuelle composée de membres du conseil Général, de la CAF et de Logiah

Objectifs :
L’accompagnement a pour finalité de permettre une autonomie dans la gestion administrative et budgétaire de l’usager.
Il s’agit d’apporter une aide soutenue et régulière à la gestion du budget de la personne afin de lui permettre de vivre dans des conditions sécurisantes et de lui proposer un plan d’actions afin de favoriser son insertion sociale et professionnelle.
Dans le cadre de la MASP2, la CESF gère, à la demande de la personne et pour une durée limitée, ses prestations sociales pour payer en priorité le loyer et les charges locatives.

AESF

Mesure d’accompagnement social budgétaire dans le cadre d’une protection administrative de l’enfant. Elle est destinée aux parents confrontés à des difficultés de gestion du budget familial ayant des conséquences sur les conditions de vie de l’enfant

Critères :
Famille composée d’au moins un enfant mineur

Mise en œuvre :
La demande est orientée par un travailleur social du conseil Général
Le responsable territorial du Centre Médico-Social décide de l’opportunité ou non de la mise en place de la mesure d’accompagnement.

Objectifs :
L’accompagnement a pour finalité de permettre une autonomie dans la gestion administrative et budgétaire de l’usager
Il s’agit de permettre aux parents de comprendre la nature des difficultés financières rencontrées et d’organiser la gestion du budget, d’évaluer les conditions matérielles de vie des enfants et de la famille relatives au logement, à l’alimentation, à l’entretien du cadre de vie, à l’hygiène des enfants, la santé, leur scolarité et leurs loisirs.
La CESF doit veiller à ce que les besoins des enfants soient considérés en fonction de leur âge, de leur autonomie, de leur environnement et de l’évolution de la situation.

Les enquêtes expulsions

Enquêtes sociales réalisées dans le cadre de la prévention des expulsions domiciliaires.

Critères :
Toute personne assignée au Tribunal pour une expulsion locative.

Mise en œuvre :

Les Sous-Préfectures ou la DDCSPP transmettent les assignations au Tribunal aux CESF qui convoquent par la suite les personnes assignées au Tribunal.

Objectifs :
L’enquête sociale est une véritable démarche d’accompagnement qui a pour objectif de sensibiliser le locataire à sa situation en le responsabilisant pour qu’il se présente à l’audience, afin d’expliquer sa situation et de s’engager à résorber sa dette.
L’enquête sociale doit aussi être l’occasion de donner au locataire toute information utile à la compréhension de sa situation que ce soit sur la procédure contentieuse en cours ou sur les différents dispositifs d’aides qui peuvent être sollicités.

Mesure d’aide éducative budgétaire

Des mesures d’aide éducative budgétaire sont mises en place à la demande de l’assistante sociale des ministères de l’intérieur et des finances pour des accompagnements soit ponctuels soit pour une durée de 3 mois renouvelable.

Diagnostics DALO

Le Droit au Logement Opposable, institué en 2007, permet aux personnes mal logées de faire valoir leur droit à un logement ou un hébergement digne.

A la demande du secrétariat de la commission DALO, une Conseillère en ESF intervient sur le département auprès des ménages ayant constitués un dossier DALO. 
Il s’agit de :
– Réaliser un diagnostic social du demandeur
– Soumettre, à la commission DALO, un avis sur le caractère prioritaire et urgent de la demande.

Intermédiation locative (IML)

Mise à disposition de 2 Conseillères en ESF afin de faciliter l’accès des personnes défavorisées en voie d’insertion à un logement décent, autonome et de droit commun. 
Il s’agit d’assurer le logement pour :
-les personnes en hébergement, prêtes à accéder à un logement
-les personnes dont la demande est jugée prioritaire et urgente dans le cadre de la commission DALO, lorsque les logements du contingent préfectoral sont insuffisants ou inadaptés aux besoins de la famille notamment pour les personnes handicapées
-les personnes dont le logement a été déclaré insalubre

Nos prestations :
– Diagnostic social
– Recherche de logement adapté à la situation des ménages
– Formalités liées à l’emménagement de la famille
– Suivi des ménages en hébergement
– Accompagnement social et gestion locative 
– Accompagnement à la réintégration dans le logement initial et restitution du logement en hébergement
– Formalités administratives
– Assistance au déménagement